La forêt, les bornes forestières …

La forêt

La forêt de Chantilly est un massif forestier de 6 344 hectares. Elle s’étend bien au-delà de la commune de Chantilly, sur le sud de l’Oise et le nord du Val-d’Oise. Elle forme avec la forêt d'Halatte et la forêt d'Ermenonville, le massif des Trois Forêts (19 000 ha).
Elle fait partie du Domaine de Chantilly et à ce titre est site classé, propriété de l’Institut de France. Elle est gérée par l’O.N.F (Office National des Forêts) suivant un plan d’aménagement tenant compte des enjeux paysagers, forestiers, écologiques, patrimoniaux et touristiques de la forêt.

La forêt s’est constituée progressivement par les acquisitions et aménagements successifs des seigneurs de Chantilly, depuis les Orgemont au Moyen Âge jusqu'au duc d’Aumale au XIXe siècle, motivés par la pratique de la vènerie, la chasse à courre. Les bornes armoriées d’Anne de Montmorency, le carrefour de la Table, les croix et poteaux et les voies forestières rappellent les interventions des princes et marquent encore aujourd’hui le massif forestier.
La forêt est aujourd’hui un lieu de promenade, un lieu de chasse à courre, d’entraînement pour les chevaux, de tourisme équestre et une zone d’exploitation forestière. L’enjeu actuel de cette forêt est de faire coexister ces différents usages et usagers.

La forêt fait aussi partie du P.N.R Parc Naturel Régional Oise-Pays-de-France qui est  vigilant au respect de la faune, de la flore et de la biodiversité (plusieurs sites appartiennent au réseau Natura 2000).
Elle se compose principalement de chênes à 48 %, de pins sylvestres à 12 % et de hêtres à 9 %, mais aussi de tilleuls, arbres symboliques de Chantilly.

Les secteurs élevés de la forêt

Les Côtes d'Orléans  et le Pain de sucre  sont les secteurs les plus élevés (respectivement 122 et 109 m) et les plus accidentés de la forêt, situés dans la forêt et sur la commune de Coye la forêt.

Les bornes forestières

C'est entre 1537 et 1546 que plusieurs bornes sont posées en forêt afin de délimiter la propriété des Montmorency de celles des institutions religieuses environnantes. Huit de ces bornes ont été ramenées autour de la statue du Connétable sur la terrasse du château  au XIXe siècle.

Les Etangs de Commelles

Les Étangs de Comelles, d'une superficie de 30,96 ha, occupent la vallée de la Thève. Ils sont aménagés comme viviers à poissons de 1204 à 1208 par les moines de l'abbaye de Chaalis toute proche. Ils sont constitués de quatre étangs distincts : l'étang Comelles en amont, en partie comblé par une île couverte d'une roselière, à l'est, l'étang Chapron, l'étang Neuf et l'étang de la Loge (le plus grand, 9,95 ha), en aval à l'ouest. Il existait autrefois un cinquième étang, appelé étang de la Troublerie, situé après le château de la Reine Blanche, qui a été asséché au XVIIe siècle et transformé en peupleraie puis en marais. Les étangs ne font plus office de viviers mais sont toujours aménagés pour la pêche : on y trouve la plupart des poissons d'eau douce.

L’allée des 8 rangs, l’allée Le Nôtre

Dès 1662, Le Nôtre, génie jardinier, créée une perspective majestueuse, qui traverse le Grand Parc, la Route du Connétable.  Aujourd’hui composée de deux éléments connus, la Piste des Lions et l’allée des 8 rangs, elle reste une des voies les plus impressionnantes, et traverse le Domaine de Chantilly de part et d’autre.
Si la Piste des Lions est aujourd’hui une piste hippique, l’Allée des 8 rangs (sur la commune de Vineuil Saint Firmin) constitue une belle promenade historique. 
Cette allée, à l’origine large de 66 pieds (21,44m) dans sa partie médiane, et bordée de part et d’autre de quatre rangées d’ormes suit une trame régulière.
Le Vertugadin offre une un point de vue sur cette allée et sur le château. Il désigne le fossé creusé ou saut de loup, en lisière du jardin pour fermer le passage sans masquer la vue générale sur le Grand Parterre.

La Table de Montgrésin

La Table de Montgrésin est en pierre et date des aménagements de la forêt effectués en 1669-1670 selon les plans d'André Le Nôtre. C'est un haut lieu de la vénerie, le lieu traditionnel de rendez-vous pour le départ des équipages des princes de Condé et de leurs successeurs et le lieu de la curée. C'est aussi le lieu où les princes accueillaient leurs hôtes illustres à l'entrée de leur domaine, comme en 1671, lorsque le Grand Condé y accueille Louis XIV. La Table est inscrite Monument historique en 1970.
La Table est située à la limite de la commune et d'Avilly-Saint-Léonard, au milieu du rond-point sur la route entre Chantilly et La Chapelle-en-Serval.

La Table d’Apremont

La Table d'Apremont  (inscrite monument historique depuis 1988) est un autre rendez-vous de chasse, créé au XVIIIe siècle, situé entre les communes d'Apremont et de Vineuil-Saint-Firmin, au point de jonction entre le bois du Lieutenant et le bois de la Basse-Pommeraie. Elle est le point de rencontre de huit routes forestières.