Les pots à pharmacie des princes de Condé

L’hospice Condé s’installe à Chantilly au début du XVIIIe siècle par volonté des princes.

Chargé d’accueillir les pauvres, les malades, les vieillards, les indigents et les enfants abandonnés, l’hospice Condé est dirigé par les Soeurs de Saint Vincent de Paul.

L’hospice acquiert dans les années 1780, une collection de pots à pharmacie en faïence polychrome afin de conserver les poudres, onguents, pilules et autres substances utilisées comme médicaments.

Miraculeusement conservée dans son intégralité, cette magnifique collection de 120 pots est installée dans la chapelle de l’hospice : pots en forme d’urnes ou de soupière, au décor floral, marqués aux armes des princes de Bourbon-Condé et aux indications étonnantes (ciguë, blanc de baleine, Mithridate…) ou parfois repoussantes (yeux de cloportes, langue de chien ou encore poudre de vipères) !