Le Pavillon de Manse

© R&B Presse

À l’ouest du château, les territoires sont drainés à partir de 1684. Un nouveau réseau de canaux assure la liaison entre le Grand Canal et le lieu-dit la Canardière où la Nonette retrouve son lit naturel avant de se jeter dans l’Oise.

En 1677 débute la construction d’une pompe élévatoire à énergie hydraulique. Le projet, achevé en 1680, permettra d’alimenter en eau le jardin occidental du Grand Condé.

Le bâtiment assis sur une base carrée, est optimisé ; ses quatre niveaux ont chacun une utilité distincte et « cache » la machine. Contrairement aux pompes situées sur la Seine qui se doivent d’être mobiles pour s’adapter aux crues de la rivière, celle de Manse peut profiter du débit sans heurt de La Nonette  à l’abri du Pavillon. On ne peut pas imaginer l’objectif de ce bâtiment de l’extérieur.

Le système sera performant et pérenne puisqu’il restera en place sous la Révolution pour alimenter les fontaines de la ville et l’hospice Condé via le Grand Réservoir de la Pelouse.

L’ensemble est modernisé par le duc d’Aumale au XIXème siècle, la machine de Manse est alors remplacée en 1846 par une plus moderne. 
Découvrez les Pavillon de Manse : http://www.pavillondemanse.com/