Le Château Royal de Senlis

Reconstruit au XIIe siècle par Louis VI le gros, le château succède à un palais mérovingien, puis carolingien. Un événement majeur marque son histoire, car il devient le berceau de la dynastie capétienne. A la suite de la mort accidentelle du dernier carolingien, Louis V, Hugues Capet y est élu roi en 987.

Remanié plusieurs fois sous les règnes de Louis IX, Charles V et François Ier, le château a vu passer de nombreux rois avant de devenir le siège du Présidial en 1551, puis d’être vendu comme bien national en 1793. Une partie des bâtiments est alors abattue et en 1956 la ville rachète les ruines et aménage le parc.

A l’entrée se trouve une tour romane, vestige probable d’un donjon rectangulaire. Le corps de logis principal du château est adossé à la muraille gallo-romaine. Le rez de chaussée abritait les communs tandis que le premier étage était réservé au roi et à son entourage. De magnifiques arcatures maintenant aveugles marquaient le passage entre les salles. La chapelle royale, consacrée à saint Denis, possédait au départ 2 travées et une abside en hémicycle; la tribune de la travée occidentale communiquait directement avec la salle du 1er étage du logis royal.